Diplomatie

Le chef du protocole de Kadhafi arrêté en France

Mouammar Kaddafi avec son chef du protocole, Nousri el-Mismari, à Benghazi, Libye, en 2008.

Mouammar Kaddafi avec son chef du protocole, Nousri el-Mismari, à Benghazi, Libye, en 2008. © AFP

Le chef du protocole de Mouammar Kadhafi, Nousri el-Mismari, a été arrêté et placé en détention en France, à la demande de Tripoli. Il est soupçonné de détournement de fonds mais pourrait déposer une demande d'asile politique.

La rupture est plus que consommée entre le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et son chef du protocole, Nousri el-Mismari. Et la France se retrouve entre deux hommes. À la suite d’un mandat d’arrêt délivré par Tripoli, Nousri el-Mismari a été arrêté à Paris. Il a été présenté au parquet de Paris et placé en détention lundi, mais l’information n’a filtré que mercredi.

Soupçonné par Tripoli de détournement de fonds, la justice française devrait étudier une demande d’extradition vers la Libye à une date encore indéterminée. Elle a attend qu’on lui transmette, dans un délai de trente jours, les pièces justifiant ces soupçons, selon une source judiciaire.

Giflé en public

Les relations entre les deux hommes se seraient fortement dégradées ces derniers temps. Présent lors de toutes les apparitions publiques ou privées du « Guide » libyen, Nouri el-Mismari avait été notamment giflé en public lors du dernier Sommet de l’Union africaine à Kampala, rappelle RFI

D’après la radio, ce passionné de littérature française, qui servait de traducteur à Mouammar Kadhafi, ne supportait plus les vexations.

Selon une source proche du dossier, il avait pris la fuite en France dans l’intention d’effectuer une demande d’asile. (avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte