Archives

Alstom va doter l’axe Tanger-Casablanca de 14 rames de TGV

| Par
Avec le TGV, le gain de temps sera de près de 2 heures 30 minutes pour les usagers.

Avec le TGV, le gain de temps sera de près de 2 heures 30 minutes pour les usagers. © AFP

Après un premier accord datant de 2007, le contrat vient d’être officialisé. Pour un montant de 400 millions d’euros la société française Alstom va fournir au Maroc 14 rames de TGV.

C’est désormais officiel : le groupe français Alstom a annoncé vendredi avoir signé à Tanger un contrat pour la fourniture de 14 rames de TGV au Maroc pour un montant de près de 400 millions d’euros. Celles-ci, d’une longueur de 350 km, doivent être mises en service en décembre 2015 sur l’axe Tanger-Casablanca, via la capitale Rabat.

Le contrat porte sur la fourniture de 14 rames à deux niveaux (Duplex). Côté marocain, il a été signé par le ministre de l’Équipement et des Transports, Karim Ghellab, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie et, côté français, par le PDG d’Alstom Patrick Kron et Philippe Mellier. En présence du roi du Maroc Mohammed VI.

Première en Afrique

Il s’agit de la suite de l’accord signé lors de la visite en octobre 2007 du président Nicolas Sarkozy sur la conception, la construction et l’entretien de cette ligne emblématique. Avec le TGV, le gain de temps doit être de plus de 2 heures 30 minutes, le trajet s’effectuant en 2 heures 10 minutes au lieu de 4 heures 45 minutes aujourd’hui.

« C’est un très beau contrat pour un début », s’est réjoui Philippe Mellier, le président d’Alstom Transport. Il estime que d’autres commandes devraient suivre avec le développement à venir du réseau TGV, qui devrait être prolongé vers Marrakech, puis Agadir. « Ce contrat est symbolique, car il montre la capacité du Maroc à se doter d’équipements d’un très haut niveau technologique, et le Maroc est le premier pays d’Afrique à se lancer dans la grande vitesse ferroviaire », a-t-il poursuivi.

Les trains seront exploités à 320 km/h sur la première section de 200 km de la ligne à grande vitesse marocaine entre Tanger et Kenitra. Puis ils rejoindront Casablanca en empruntant le réseau classique, où ils circuleront à 160 km/h ou à 220 km/h « selon la vitesse d’exploitation prévue par le client marocain en 2015 », a expliqué Alstom.

Les 14 rames seront conçues et fabriquées principalement en France dans les sites d’Alstom Transport. Motrices et rames seront livrées séparément à un atelier de l’ONCF situé près de Tanger, où elles seront assemblées en trains. (Avec AFP)
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer