Politique

Blé Goudé, le « général de la jeunesse » pro-Gbagbo mobilise ses troupes

Leader de la jeunesse pro Gbagbo, Blé Goudé montre ses muscles. © AFP

Le nouveau ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, parcourt Abidjan dans tous les sens. Objectif : mobiliser la jeunesse du FPI pour la préparer au pire, même si le mot d'ordre reste pour l'instant celui de la non-violence et de la normalité.

Charles Blé Goudé, leader de la jeunesse pro-Gbagbo, avait annoncé les couleurs, juste après sa nomination comme ministre de la Jeunesse et de l’Emploi dans le gouvernement de Gilbert Aké N’Gbo. « Je suis 100 % ministre, et 100 % général de la jeunesse », avait-il dit. Alors que la pression internationale s’accroît sur l’exécutif dont il est désormais officiellement membre, il a engagé depuis le week-end dernier une tournée de mobilisation de sa base militante dans les quartiers d’Abidjan. De Yopougon à Koumassi en passant par Port-Bouët, il lance un triple appel aux milliers de jeunes qui se déplacent pour le rencontrer.

Premièrement, le leader des « jeunes patriotes » exhorte les partisans de Laurent Gbagbo à continuer d’aller à l’école et au travail, persuadé que le retour à la normalité travaille pour son camp. « Nous n’avons pas de problème, ce sont ceux qui s’agitent en face qui ont des problèmes », affirme-t-il.

"Un génocide"

Deuxièmement, il affirme que ses partisans ne cibleront pas les intérêts de la communauté internationale, pour ne pas lui donner de « prétexte » pour lancer une offensive militaire contre Gbagbo. « Je n’ai appelé personne à aller attaquer qui que ce soit. Les patriotes de Côte d’Ivoire n’ont pas pour intention de s’attaquer aux Français de Côte d’Ivoire, d’aller saccager les installations françaises. » Blé Goudé va même jusqu’à proposer de protéger les Français de Côte d’Ivoire, et de les mettre de son côté. « Nous vivons ici. Sarkozy est à Paris. Que la Côte d’Ivoire s’embrase, il s’en fout. » Mais dans tous les quartiers, il maintient ses graves accusations. « La France et l’Onuci préparent un génocide en Côte d’Ivoire », scande-t-il.

Troisièmement, Blé Goudé appelle la jeunesse pro-Gbagbo à la « vigilance » et à se « tenir prête », au cas où l’intégrité physique ou le maintien au pouvoir de leur champion seraient menacés. « Ils n’ont qu’à faire l’erreur de toucher un seul cheveu de Laurent Gbagbo », menace-t-il. « Nous n’irons avec aucune arme, mais ils devront tuer beaucoup [de monde] », met-il en garde. Promettant que ses partisans et lui se poseront en boucliers humains pour protéger Gbagbo. Comme lors des affrontements franco-ivoiriens de novembre 2004.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte