Politique

Des Bric aux Brics : Pretoria invitée à rejoindre le groupe des pays émergents

La Chine a proposé à l’Afrique du Sud de rejoindre le groupe des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), a annoncé sa ministre des Affaires étrangères Maite Nkoana-Mashabane.

Mis à jour le 24 décembre 2010 à 16:45

Les présidents Jacob Zuma et Hu Jintao. © Xinhua

Il ne faudra bientôt plus parler des Bric, mais des Brics : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud (South Africa).

La Chine, qui assure actuellement la présidence tournante de ce groupe des grands pays émergents a formellement invité l’Afrique du Sud à rejoindre le club. C’est la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane, qui en a fait l’annonce vendredi, précisant que cela s’était fait « conformément à un accord des États membres ».

L’Afrique du Sud deviendra donc le premier pays du continent à rejoindre ce groupe, certes informel, mais qui tient des sommets réguliers. Son PIB est équivalent à un quart de celui de l’Inde. 

 

Selon le Fonds monétaire international (FMI) les quatre premiers membres du groupe devraient représenter 61 % de la croissance mondiale en 2014. Concentrant pour l’instant 16 % du PIB mondial (pour 40 % de la population), ces pays ont pris des mesures pour renforcer leur coopération financière et les investissements mutuels.

S’il honore l’invitation de son homologue chinois Hu Jintao, le président sud-africain Jacob Zuma devrait participer à son premier sommet « au premier trimestre 2011 en Chine », a précisé la ministre.