BTP & Infrastructures

Maroc : Holmarcom se lance au Sénégal

Mohamed Hassan Bensalah, président du groupe Holmarcom. © Holmarcom

Le groupe marocain Holmarcom annonce une prise de participation majoritaire dans la société sénégalaise de promotion immobilière, Peacock Investments. À la clé, un projet de plusieurs milliers de logements près de Dakar.

Suivant en cela une liste de plus en plus importante de groupes marocains, Holmarcom franchit à son tour le Sahara. Le groupe marocain diversifié, présent dans l’agro-industrie, les assurances, la distribution spécialisée et le transport aérien, a choisi une autre de ses activités pour se déployer hors de ses frontières. Via une prise de participation majoritaire dans la société sénégalaise de promotion immobilière Peacock Investments, Holmarcom s’engage en effet dans un important projet de logement social au Sénégal.

Ces développements se feront « dans le cadre du programme de l’État sénégalais « une famille, un toit » qui vise la construction de 20 000 logements, dont 5 000 ont été confiés à la société Peacock Investments », souligne le groupe familial marocain dans un communiqué. Jusqu’à l’entrée d’Holmarcom, Peacock Investments était contrôlé par l’investisseur et financier sénégalais Magatte Diop.

Lire aussi :

Qui sont les Arabes les plus influents ?
Les 25 femmes les plus influentes du business en Afrique

Expérience immobilière

« La première partie de ce projet, qui a été inaugurée par l’ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade, porte sur la construction de 2 850 logements sur un terrain de 73 hectares à 30 kilomètres de Dakar. Il s’agit de maisons individuelles avec un petit jardin, d’une superficie totale de 150 m² », ajoute Holmarcom. Le projet prévoit aussi la construction d’équipements de service public et de zones commerciales.

Au Maroc, Holmarcom compte à son actif plusieurs projets immobiliers tels que Cap Tingis à Tanger et Manazil Développement à Casablanca, Rabat et Meknès. Deux autres promoteurs immobiliers importants, venus du royaume chérifien, ont déjà fait leurs premiers pas au sud du Sahara, Alliances et Addoha. Le dernier développe un projet à Abidjan, en Côte d’Ivoire, tandis que le second est déjà actif dans plusieurs pays de la zone CFA.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte