Politique

Paris nomme un nouvel ambassadeur en Tunisie

Boris Boillon, précédemment en poste à Bagdad, devient le nouvel ambassadeur français en Tunisie.

Mis à jour le 26 janvier 2011 à 12:38

Boris Boillon devient le nouvel ambassadeur français en Tunisie. © AFP

L’ancien ambassadeur de France en Irak, Boris Boillon, vient d’être nommé en Tunisie lors du Conseil des ministres, mercredi 26 janvier. Il remplacera Pierre Ménat, en poste à Tunis jusqu’à présent et désormais affecté à La Haye.

La diplomatie française a été vivement critiquée ces dernières semaines pour avoir tardé à réagir face à la révolte tunisienne. Les propos de Michèle Alliot-Marie, ministre française des Affaires étrangères, ont particulièrement choqué l’opinion tunisienne. Elle avait proposé à la Tunisie « le savoir-faire français » pour aider les autorités à contenir les manifestations qui ont débouché sur une révolution et un changement de régime politique.

Nicolas Sarkozy a admis que la France s’était trompée en « sous-estimant » les aspirations des Tunisiens à la démocratie.

Arabophone

Boris Boillon, né en 1969, est arabophone, diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris et de l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco).

Il a échappé à une  tentative d’attentat à Bagdad en octobre dernier, perpétré par la branche irakienne d’Al-Qaïda. Selon des informations du Figaro.fr, un groupe d’hommes et une femme prévoyaient d’attaquer plusieurs sites officiels dont la représentation française. Une cache contenant plusieurs centaines de kilos d’explosifs a été découverte par les autorités irakiennes quelques jours avant qu’ils s’apprêtent à passer à l’action.