Politique

Bénin : Issa Salifou, un candidat à la présidentielle en délicatesse avec la justice française ?

| Écrit par Clarisse Juompan-Yakam
Issa Salifou lors d'un meeting politique au Bénin.

Issa Salifou lors d'un meeting politique au Bénin. © D.R.

Prévu pour le 27 février, le premier tour de la présidentielle béninoise a été reporté au 6 mars par le Conseil des ministres. Ce délai laissera-t-il à Issa Salifou, candidat déclaré, le temps de répondre aux reproches d’une société de production et de l’inspection française du travail dans la gestion de sa chaîne de télévision C3M ?

Candidat à l’élection présidentielle au Bénin, l’homme d’affaires Issa Salifou devrait bientôt être dans le collimateur de la justice française. Il pourrait en effet être poursuivi pour infraction à la législation du travail dans le cadre de sa gestion de la chaîne de télévision Canal 3 Monde (C3M), qui émet depuis septembre 2010 à partir du bouquet Orange. La société Aferka Production (pourvoyeuse à près de 100 % des émissions de C3M) lui réclame cinq mois d’arriérés de salaires et prévoit de porter plainte.

L’inspection du travail française lui adresse, pour sa part, plusieurs griefs : travail dissimulé, employés sans contrat, absence de déclaration de l’activité en France… Issa Salifou a par ailleurs maille à partir avec des fournisseurs, dont l’Agence France presse (AFP), qui lui réclame 30 000 euros.

Depuis janvier, C3M ne propose que des rediffusions à ses téléspectateurs.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte