Politique

Le roi Abdallah regagne l’Arabie saoudite avec des cadeaux sociaux

| Par
Le roi Abdallah d'Arabie saoudite, le 30 juillet 2010 à Beyrouth.

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite, le 30 juillet 2010 à Beyrouth. © AFP

Après trois mois d’absence, le roi Abdallah accompagne son retour en Arabie saoudite d’une série de réformes portant sur les salaires, la lutte contre le chômage et l’aide au logement notamment.

Le roi Abdallah va procéder à une série de réformes économiques et sociales dès son retour au pays, annoncé dans la journée de mercredi 23 février. Après trois mois passés à l’étranger pour raisons médicales, il a décidé de répondre rapidement aux problèmes sociaux et économiques auxquels est confrontée la population. Pendant son absence, plusieurs pays du golfe et du Maghreb ont connu et connaissent toujours des mouvements de révolte dont certains ont conduit en Égypte et en Tunisie à la chute des régimes en place.

Augmentation des salaires

Le roi a donc ordonné, selon l’agence officielle SPA, qu’une prime de 15 %, précédemment octroyée à environ un million de Saoudiens travaillant dans la fonction publique, soit dorénavant intégrée dans leurs salaires. Il a aussi proclamé une série de mesures pour lutter contre le chômage et aider les étudiants à l’étranger.

Le souverain a également annoncé que le capital d’un fonds d’aide au logement serait augmenté de 40 milliards de riyals (environ 7,7 milliards d’euros) pour mieux répondre aux demandes de prêts immobiliers.

Le roi a par ailleurs gracié un grand nombre de prisonniers saoudiens détenus pour des délits financiers.  (avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte