Archives

L’Union européenne prête à aider le président nigérien Issoufou

| Par
Le nouveau président nigérien, le 8 mars 2011 à Niamey.

Le nouveau président nigérien, le 8 mars 2011 à Niamey. © Boureima Hama/AFP

Après une transition politique réussie qui a entraîné l’élection de Mahamadou Issoufou à la tête du Niger, l’Union européenne se montre plus disposée à soutenir l’action du nouveau président.

Une transition bien menée, une élection propre, un président reconnu… L’Union européenne, satisfaite de l’évolution du processus démocratique au Niger, s’apprête à rouvrir massivement les vannes alors qu’elle s’est contentée d’un soutien limité à l’organisation de l’élection et à l’aide alimentaire. Quelque 460 millions d’euros sont disponibles d’ici la fin de l’année 2013 sur le Fonds européen de développement.

La reprise totale de la coopération est prévue après l’investiture du nouveau président, Mahamadou Issoufou, le 6 avril. Une mission de la Commission de Bruxelles se rendra à Niamey pour examiner les modalités pratiques. De nombreux projets ont déjà été identifiés dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, des statistiques publiques, routes, de l’appui à la société civile et au secteur privé, de la justice et de la sécurité.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer