Politique

Côte d’Ivoire : Bloléquin tombe aux mains des forces pro-Ouattara

| Par Jeune Afrique
Défilé des Forces armées des forces nouvelles (FAFN), à Abidjan, en 2007.

Défilé des Forces armées des forces nouvelles (FAFN), à Abidjan, en 2007. © Kambou Sia / AFP

Les Forces nouvelles alliées à Alassane Ouattara sont entrées lundi dans la ville de Bloléquin après de violents combats. En un mois, c’est la quatrième ville prise aux forces pro-Gbagbo dans l’Ouest.

Alors que l’armée pro-Gbagbo recrute à Abidjan (sous la férule de Philippe Mangou), dans l’Ouest, les forces pro-Ouattara avance. Après avoir pris quatre villes au camp du président sortant en un mois, l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) a conquis Bloléquin dans la nuit de dimanche à lundi.

« Les rebelles sont entrés à 4 heures [locales et GMT] à Bloléquin après d’intenses combats », a indiqué un milicien combattant avec les soldats des Forces de défense et de sécurité (FDS), fidèles à Laurent Gbagbo.

Ratissage en cours

« Nous avons été attaqués à Doké [localité à une dizaine de km à l’ouest] avant-hier [samedi], nous les avons repoussés jusqu’à Bloléquin et actuellement nous avons pris Bloléquin et sommes en train de faire le ratissage », a confirmé le porte-parole militaire des FN, Seydou Ouattara.

Avec la prise de Bloléquin, les forces pro-Ouattara sont désormais à environ 80 km de la ville de Duékoué, important carrefour menant à l’est vers la capitale politique de la Côte d’Ivoire Yamoussoukro, et au sud vers le port de San Pedro, plus grand port d’exportation de cacao au monde. (Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte