Politique

Avant l’assaut final, les pro-Gbagbo regroupent les habitants dans la cathédrale d’Abidjan

Les Forces de défense et de sécurité, loyales au président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, ont entrepris de regrouper une partie de la population du quartier du Plateau dans la cathédrale Saint-Paul d’Abidjan, située non loin. Elles semblent se préparer à de violents combats, tandis que les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, pro-Outtara, sont massées dans le nord de la capitale économique ivoirienne.

Mis à jour le 4 avril 2011 à 14:06

La cathédrale Saint-Paul d’Abidjan. © Zenman

Les combats vont-ils à nouveau faire rage à Abidjan dans le quartier du Plateau ces prochaines heures ? C’est visiblement ce à quoi se préparent les Forces de défense et de sécurité (FDS) encore loyales au président ivoirien sortant Laurent Gbagbo.

Selon nos informations, lundi matin, les FDS ont entrepris de regrouper les habitants du quartier de la Cité policière et de l’Indénié, à Abidjan Plateau, dans la cathédrale Saint-Paul d’Abidjan.

Ce quartier abrite notamment le ministère de la Défense, le siège de l’état-major des armées et le commandement supérieur de la gendarmerie.

"Maison par maison"

Les FDS « passent maison par maison pour demander aux habitants de se rendre à la cathédrale », a témoigné une résidente jointe par jeuneafrique.com.

Les troupes des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, pro-Ouattara) sont massées depuis plusieurs jours au nord de la capitale économique ivoirienne et menacent de mener une offensive de grande ampleur sur les centres du pouvoir encore détenus par Laurent Gbagbo, dans les secteurs de Cocody et du Plateau.

Dimanche soir, sur la télévision d’Alassane Ouattara, la TCI, son Premier ministre Guillaume Soro a indiqué que ses troupes se préparaient à une offensive finale rapidement. Il a affirmé que ses troupes avaient découvert le nombre exact de blindés opérationnels de l’adversaire.

Selon nos informations, les FDS projettent de lancer une grande contre-offensive. Leur ancien chef, le général Philippe Mangou, qui est sorti de son refuge de la résidence de l’ambassadrice d’Afrique du Sud à Abidjan dimanche, pourrait être revenu aux commandes.

Les prochaines heures pourraient bien être décisives pour l’issue de la bataille d’Abidjan.