Justice

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo gardé à Korhogo (et mécontent)

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, lors de son arrestation, le 11 avril 2011 à Abidjan. © AFP

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo est détenu à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire. Une localité qu’il n’a pas choisie et où il est gardé par l’un de ses opposants les plus radicaux...

Laurent Gbagbo est bien retenu dans la ville de Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire, en attendant un éventuel procès national ou international.

L’ex-président ivoirien aurait préféré rester dans le sud du pays, à Bassam ou San Pedro, mais on ne lui a pas laissé le choix.

C’est en revanche lui qui a insisté pour partir seul : la déchéance de son épouse, Simone – qui depuis  son arrestation se réfugie dans la prière – lui est trop pénible.

Pas d’autorisation pour la Croix-Rouge

La Croix-Rouge a demandé à le voir (comme l’exigent ses proches) mais elle n’a pour l’instant pas reçu l’autorisation.

D’après son entourage, l’ancien président ivoirien est gardé par des forces onusiennes ainsi que par les hommes du commandant Martin Kouakou Fofié, un des chefs de l’ancienne rébellion des Forces nouvelles.

Laurent Gbagbo, qui est devenu un paria de la communauté internationale après sa tentative de coup d’État institutionnel de décembre dernier, a donc pour gardien un homme qui fait lui-même l’objet de sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU depuis 2006

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte