Société

Génocide : l’ex-chef d’état-major rwandais condamné à 30 ans de prison

Mis à jour le 17 mai 2011 à 14:51

Le TPIR a infligé une peine de trente ans de prison au général Augustin Bizimungu, ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise pendant le génocide de 1994. Trois autres gradés ont également été condamnés.

L’affaire dite « Militaire II » trouve son épilogue. Le principal accusé, le général Augustin Bizimungu, qui avait été nommé à la tête de l’armée rwandaise le 16 avril 1994, en plein génocide, a été condamné mardi à 30 ans de prison ferme pour « crime de génocide » par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), basé à Arusha (Tanzanie).

Plusieurs hauts gradés ont également été condamnés . L’ancien chef d’état-major de la gendarmerie, le général Augustin Ndindiliyimana, s’est vu infliger « une peine équivalent au temps passé en détention depuis son arrestation ». Il devrait donc être prochainement libéré.

Deux autres hauts responsables militaires ont quant à eux écopés de 20 ans de prison.  Il s’agit du major François-Xavier Nzuwonemeye, ancien commandant du bataillon de reconnaissance, et du capitaine Innocent Sagahutu, qui commandait un escadron de cette unité d’élite.  (avec AFP)