Économie

Le prince Al Walid n’abandonne pas l’Afrique

Le prince saoudien Al Walid Ibn Talal entend continuer à investir en Afrique. Depuis début juin, il s’est rendu dans plusieurs pays africains pour repérer des opportunités d’investissement.

Par
Mis à jour le 17 juillet 2013 à 18:09

Kingdom Zephyr Africa Management (KZAM), sa société de gestion destinée à l’Afrique, a beau avoir frôlé la disparition début 2012, le prince saoudien Al Walid Ibn Talal veut montrer qu’il tient à l’Afrique. Depuis le début du mois de juin, il s’est rendu au Sénégal, en Sierra Leone, en Guinée et au Ghana pour rencontrer des officiels, octroyer des dons et repérer des opportunités d’investissements.

Rachat des parts

Il a par ailleurs racheté les parts de l’américain Zephyr Management dans KZAM, devenu Kingdom Africa, et remis en ordre de bataille son équipe africaine, fragilisée par plusieurs départs. Le Ghanéen francophone Kofi Bucknor est toujours sur le pont pour mener les troupes.