Politique

Alassane Ouattara compte sur le G8 pour soutenir la Côte d’Ivoire

Le président ivoirien Alassane Ouattara à Paris, le 26 mai 2011. © AFP

Invité à Deauville à l’occasion du sommet du G8, le président ivoirien espère pouvoir nouer des partenariats. Il chiffre les besoins de son pays entre 15 et 20 milliards d’euros.

Invité au G8 à Deauville, le président ivoirien Alassane Ouattara a d’abord fait un crochet par Paris. Devant quelque 300 personnes – dont beaucoup étaient issues de la communauté ivoirienne en France –  réunies dans un hôtel de la capitale française jeudi 26 mai, il a estimé : « L’invitation au G8 n’est pas fortuite. La communauté internationale doit apporter son appui à la Côte d’Ivoire pour son développement. »

« Je peux vous assurer que la Côte d’Ivoire ira de l’avant très vite et je peux vous assurer que nous allons brûler les étapes », a ajouté cet ancien directeur général adjoint du FMI.

Le prix à payer

Vendredi matin, sur les ondes de la radio Europe1, il s’est montré plus précis quant aux besoins estimés de la Côte d’Ivoire pour se reconstruire. Le pays « a besoin de 15 à 20 milliards d’euros pour les cinq prochaines années ». « C’est l’évaluation de mon programme », a déclaré celui qui a été investi le 21 mai après six mois de crise postélectorale.

« Il y a un prix à payer et je compte sur le G8 pour le faire dans le cadre d’un partenariat », a encore dit Alassane Ouattara

« Je souhaite que ce soit une confirmation de l’appréciation de la démocratie en Côte d’Ivoire, il faut réduire la pauvreté, il faut faire sortir la Côte d’Ivoire de cette longue période d’agonie économique et réconcilier les Ivoiriens », a-t-il ajouté. (avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte