Société

Côte d’Ivoire : Didier Drogba propulse les Éléphants à la CAN 2012

Emmenés par leur capitaine Didier Drogba, les Éléphants ont balayé les Écureuils par un score sans appel (2-6), lors de la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2012. Une victoire qui qualifie automatiquement les Ivoiriens pour les phases finales de la compétition. 

Mis à jour le 6 juin 2011 à 00:29

Le capitaine des Éléphants, Didier Drogba, a marqué 2 des 6 buts contre le bénin. © Issouf Sanogo/AFP

La lourde défaite infligée aux Écureuils par la Côte d’Ivoire (2-6), le 5 juin, n’a visiblement pas fait grimper la popularité du  président de la Fédération béninoise de football. De fait, c’est en pestant contre Anjorin Moucharaf que les supporteurs béninois ont quitté le stade de l’Amitié de Kouhounou après la rencontre…

Dès l’entame du match, les Ivoiriens ont montré qu’ils maîtrisaient leur sujet. À la fin de la première période, ils menaient par trois buts à zéro (Ya Konan Didier 13e min., Didier Drogba 20e min. et Gervais Yao Kouassi alias Gervinho 32e min.).

Joie de courte durée

Au retour des vestiaires, les Éléphants se relâchent un peu, ce qui permet au capitaine béninois Stéphane Sessegnon, d’ajuster une frappe qui réduit le score (55e min.). Il récidive quatre minutes plus tard en inscrivant un second but sur un pénalty concédé par Yaya Touré. Mais la joie des supporteurs béninois sera de courte durée. Didier Drogba qui allie parfaitement rôle de passeur et celui de buteur marque le 4e but des ivoiriens sur pénalty également. Quelques minutes plus tard Gervinho rend la note encore plus salée. Enfin, à quatre minutes du terme de la rencontre, Wilfried Bony conclut le festival offensif par un sixième but.

Totalisant désormais 12 points pour 4 matchs victorieux, la Côte d’Ivoire consolide sa place de leader du groupe H et se qualifie pour la CAN 2012. Depuis son arrivée à Cotonou, le 3 juin, la formation ivoirienne n’a pas été ménagée. Les joueurs ont d’abord été abandonnés à l’aéroport sans un minimum de service d’ordre. Les Éléphants ont dû se frayer un chemin dans la foule compact de fans pour regagner leur hôtel.

Le 4 juin, à la conférence de presse d’avant match à l’hôtel Bénin Marina, François Zahui, le coach des Éléphants avait prévenu que leur objectif unique était de prendre les trois points du match, malgré les conditions « difficiles » de la réception de la sélection ivoirienne sur les terres béninoises. Une situation qui, au final, n’a pas vraiment déstabilisé les Éléphants.

__________

Baudelaire Mieu, envoyé spécial à Cotonou