Politique

Côte d’Ivoire : visite du ministre français de la Défense à Abidjan

Gérard Longuet, le ministre français de la Défense, est arrivé dimanche soir à Abidjan pour une visite de près de deux jours. Au programme de la coopération militaire avec les nouvelles autorités ivoiriennes : la reconstruction d’une armée dont les membres continuent de commettre de nombreuses exactions.

Mis à jour le 27 juin 2011 à 08:16

Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, le 24 juin 2011 à Pamiers (Ariège). © AFP

À son arrivée à Abidjan dimanche soir, le ministre français de la défense Gérard Longuet a été accueilli par Paul Koffi Koffi (ministre délégué à la Défense) et n’a fait aucune déclaration. Une conférence de presse est attendue ce lundi mais les détails de la plupart des dossiers de la coopération militaire franco-ivoirienne devraient rester secrets.

Longuet doit s’entretenir cet après-midi avec le Premier ministre Guillaume Soro, également ministre de la Défense, avant de repartir mardi matin. Selon le président Nicolas Sarkozy, il est prévu que la France conserve sur le sol ivoirien un contingent de 200 à 250 soldats, contre environ 900 aujourd’hui dans le cadre de la force Licorne placée sous mandat des Nations unies.

Réorganisation de l’armée

Le principal dossier sur lequel les nouvelles autorités ivoiriennes d’Alassane Ouattara attendent une aide de la France est la réorganisation de l’armée. Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), pour la plupart ex-Forces nouvelles (FN, rebelles de Guillaume Soro), sont indisciplinées et mettent le pays en coupe réglée. Une situation à laquelle ni Soro ni Ouattara n’ont pour l’instant trouvé de solution.

La visite de M. Longuet coïncide avec l’arrivée, attendue lundi, d’une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) à Abidjan. Celle-ci doit effectuer une mission d’évaluation avant l’ouverture éventuelle d’une enquête sur des crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis durant la crise postélectorale. (avec AFP)