Politique

Sénégal : Macky Sall accuse Wade de recruter des mercenaires

L’ancien Premier ministre d’Abdoulaye Wade accuse ce dernier de recruter des mercenaires. Qui auraient pour objectif de mater les opposants.

Mis à jour le 1 juillet 2011 à 14:55

L’opposant et ancien Premier ministre Macky Sall, le 23 juin 2011 à Dakar. © AFP

Les rapports entre le président Abdoulaye Wade et les leaders de l’opposition ne cessent de s’envenimer. Dernière attaque en date, l’ancien Premier ministre Macky Sall a affirmé vendredi soir que, selon lui, le pouvoir fait « recruter des mercenaires aux mains tâchées de sang venus de Côte d’Ivoire », mais aussi « de Guinée et du Nigeria » dans le but de commettre « des rapts d’opposants et de membres de la société civile ». Ni plus ni moins.

« Quatre cents sont entrés sur le territoire national en passant par la frontière du sud » du Sénégal qui le sépare de la Guinée et de la Guinée-Bissau, a ajouté le président de l’Alliance pour la République (APR) en précisant qu’il était en train « d’approfondir » ses investigations.

« Le pouvoir n’a plus que la terreur pour se maintenir », a dit Sall qui ne cache pas qu’il sera candidat à la prochaine présidentielle de 2012. « On ne peut pas terroriser tout un peuple, on le paye fatalement », prévient-il. (avec AFP)