Économie

Afrique du Sud : Petronas cherche à revendre ses parts dans Engen

Selon « Bloomberg », Petroliam Nasional, la société pétrolière nationale malaisienne, a déclaré qu’elle avait entamé des pourparlers avec des acheteurs potentiels pour vendre une participation dans Engen Petroleum, le plus grand distributeur de carburant en Afrique du Sud.

Par
Mis à jour le 18 juillet 2013 à 16:15

Selon Bloomberg, la société d’État malaisienne Petroliam Nasional, plus connue sous le nom de Petronas, cherche à revendre une participation dans le sud-africain Engen, un distributeur d’hydrocarbures basé au Cap. Petronas détient 80% d’Engen tandis que Pembani, une société de gestion basée à Johannesburg, détient les 20% restants. « Petronas est actuellement en discussions préliminaires avec les parties intéressées et nous ne sommes pas en mesure de commenter davantage cette opération », a indiqué Azman Ibrahim, un porte-parole de Petronas, dans une réponse envoyée par courriel aux questions de Bloomberg.

Lire aussi :

Investissements en Afrique : la Malaisie devance la Chine et l’Inde
Raffinage: plus de vingt projets dans les tuyaux
Nangula Hamunyela, Engen

PetroSA serait sur les rangs

Toujours selon Bloomberg, PetroSA, la compagnie pétrolière nationale sud-africaine, envisagerait de se porter acquéreur, d’après deux personnes ayant connaissance d’une annonce faite le 15 juillet au personnel d’Engen par Ahmad Nizam Salleh, le directeur général de la société.

En prenant le contrôle d’Engen, qui détient 1 500 stations-service dans plus de 20 pays en Afrique, PetroSA se trouverait en mesure de vendre directement aux consommateurs le pétrole qu’elle extrait. Engen détient aussi une raffinerie d’une capacité de 135 000 barils par jour ainsi qu’une usine de lubrifiants à Durban.

Petronas avait racheté Engen en 1998 avant de vendre une participation minoritaire à Pembani.