Politique

Égypte : report des élections législatives prévues en septembre

L’agence officielle Mena a fait savoir que les élections législatives égyptiennes, initialement  prévues en septembre, sont reportées.

Par
Mis à jour le 13 juillet 2011 à 18:55

Manifestation anti-gouvernementale au Caire, le 12 juillet 2011. © Mohamed Hossam/AFP

« Il a été décidé de tenir les élections pour l’Assemblée du peuple (chambre basse, ndlr) et de la Choura (chambre haute) en octobre ou en novembre prochains » a indiqué une source militaire à l’agence de presse officielle, Mena.

Le 28 mars, le Conseil suprême des forces armées égyptien avait annoncé la tenue de législative en septembre. Depuis, il avait plusieurs fois réitéré sa détermination en ce qui concerne le maintien de cette date.

Un report souvent critiqué, longtemps attendu

Le report de ces premières législatives était réclamé par de nombreuses formations politiques qui estimaient ne pas pouvoir être prêtes en septembre. La chute du régime de l’ancien président Hosni Moubarak a conduit à la création de différents partis politiques, qui ont affirmé avoir besoin de temps pour approcher les futurs électeurs.

Des voix s’étaient également élevées contre cette échéance qui aurait permis aux frères musulmans de rafler la mise face aux autres formations, bien moins organisées que la vieille confrérie.

Les dernières élections législatives organisées en Egypte, remontent à octobre 2010. Largement remportées par le Parti National Démocrate, l’ancien parti du président déchu, ces élections avaient été placées sous le signe de la violence et des affrontements entre partisans des différents candidats en lice. De manière générale, achat de voix et bourrage d’urnes avaient été dénoncées par la société civile égyptienne. (Avec AFP)