Société

Football : le TP Mazembe fera tout pour réintégrer la ligue des champions

Le 10 juin dernier, le TP Mazembe avait décidé de saisir la FIFA, après avoir été disqualifié de la Ligue des Champions par la Confédération Africaine de Football (CAF). Certaines informations évoquent un rejet de la plainte par la FIFA. Mais les avocats du club katangais démentent.

Mis à jour le 15 juillet 2011 à 10:55

Le TP Mazembe en 2009. © AFP

Le 14 mai dernier la CAF a exclu TP Mazembe de la Ligue des Champions  pour avoir aligné Janvier Besala – accusé de ne pas être assez qualifié pour cette compétition – contre les Tanzaniens de Simba Sports, en seizièmes de finale de l’épreuve.

Une décision contestée par le club congolais qui a déposé deux plaintes auprès de la FIFA, « l’une pour compte du club de  Mazembe contre la décision de la CAF et l’autre, pour compte de  Monsieur Besala contre le club de L’Espérance Tunis (Ndlr : l’ancien club du joueur) », explique Maître Grégory Ernes, l’avocat belge chargé du dossier.

Deux plaintes

« La première plainte est traitée par la commission de discipline de la FIFA et est actuellement toujours pendante. La deuxième, toujours pendante également, est traitée par la  commission du statut du joueur. Dans cette procédure uniquement, le  club de Tunis a adressé une plainte contre le joueur.» Le club tunisien reproche en effet à Besala d’avoir quitté Tunis avant la fin de son contrat (31 décembre 2010), alors que celui-ci affirmait ne plus être payé ni disposer d’un permis de séjour longue durée. Besala avait rejoint d’abord Virunga (RD Congo), puis Mazembe.

La FIFA ne rejette pas la plainte

L’avocat liégeois, en étayant les procédures en cours, vient tordre le coup à l’information assez largement répandue ces derniers jours sur Internet faisant état d’un rejet de la plainte adressé à la FIFA. « Il n’est donc nullement question d’une quelconque  décision prise par la FIFA », ajoute Maître Ernes. La décision de la CAF a profité au WAC Casablanca (Maroc), éliminé sur le terrain par les « Corbeaux » congolais en huitièmes de finale (1-0, 0-2), mais qui a obtenu le droit de disputer la phase de poules après avoir battu Simba Sports (3-0) lors d’un match de barrage disputé au Caire le 28 mai dernier. (Ndlr : la CAF a décidé de la tenue de ce barrage entre les deux équipes éliminées par Mazembe avant l’exclusion du club de Lubumbashi. Un barrage dont Mazembe conteste d’ailleurs la conformité avec les statuts de la CAF…).

Alors que la phase de poules de la Ligue des Champions doit débuter le samedi 16 juillet, « Mazembe ira jusqu’au bout de la procédure,  et pourrait, le cas échéant, saisir les juridictions de la RD Congo, ainsi  que le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) », assure Maître Ernes. L’affaire est visiblement loin d’être terminée…