Justice

Affaire DSK : Nafissatou porte plainte au civil pour « agression violente et sadique »

| Par Jeune Afrique
Nafissatou Diallo, ici lors d’une conférence de presse le 8 juillet 2011 avec son avocat.

Nafissatou Diallo, ici lors d'une conférence de presse le 8 juillet 2011 avec son avocat. © AFP

Alors que le procès de Dominique Strauss Kahn au pénal est toujours en cours, Nafissatou Diallo, la jeune femme qui l’accuse de viol, a porté une autre plainte lundi, au tribunal civil. Elle espère obtenir des dommages et intérêts.

Nafissatou Diallo n’attendra pas la fin de la procédure pénale avant de tenter d’autres recours. C’est donc au tribunal civil à New-York que la jeune femme guinéenne a déposé une plainte pour « agression violente et sadique » contre Dominique Strauss-Kahn,  l’ancien directeur du Fonds monétaire international  (FMI).

Elle réclame des dommages et intérêts dont le montant n’est pas encore connu. Au total, quelque 17 pages relatent les évènements du 14 mai, jour où la femme de chambre du Sofitel de New York dit avoir subi « une agression sexuelle » alors qu’elle nettoyait la chambre occupée par Dominique Strauss Kahn.

Une agression « intentionnelle, brutale et violente, ce qui a conduit à humilier, rabaisser et violer (la) dignité (de Mme Diallo) en tant que femme », selon les termes de la plainte qui accuse l’ancien directeur du FMI. Aux sévices sexuels,  s’ajoutent  « coups, séquestration et d’avoir infligé volontairement une détresse émotionnelle à Mme Diallo (…) alors qu’elle tentait de faire son travail de femme de chambre ».  « ( Les) blessures émotionnelles et mentales qui ont suivi ont été telles qu’elle pourrait ne jamais s’en remettre », rapporte le document.

"Se faire de l’argent"

Les avocats de la présumée victime n’ont donc pas attendu l’issue du procès pénal, dont le verdict sera connu le 23 août. Ils anticipent l’éventuel abandon des charges contre DSK. S’il était prononcé, l’accusé pourrait alors quitter le territoire et il serait donc plus difficile de lui remettre l’assignation au civil.

Nafissatou Diallo a réclamé que le procès soit tenu dans le Bronx, un choix stratégique puisque la population du quartier, composée de nombreux noirs-américains, est pressentie pour lui être plus favorable. Mais il s’agit aussi d’un des tribunaux les plus encombrés de l’État de New York, si bien qu’aucune date n’a été fixée pour la tenue du procès.

Les avocats du prévenu,  William Taylor et Benjamin Brafman ont réagi quelques heures après, rétorquant dans un communiqué que « depuis le début que les motivations de M. Thompson et de sa cliente ne sont autres que de se faire de l’argent. Le dépôt de cette plainte fait tomber tous les doutes sur cette question. La plainte au civil n’a aucune valeur et M. Strauss-Kahn va la combattre vigoureusement ».

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer