Médias

Côte d’Ivoire : de retour, la télévision publique doit promouvoir la réconciliation

| Par Jeune Afrique
L'entrée de la radio télévision publique ivoirienne (RTI) en 2002 à Abidjan.

L'entrée de la radio télévision publique ivoirienne (RTI) en 2002 à Abidjan. © AFP

La télévision publique ivoirienne a recommencé à émettre mardi après quatre mois d’absence. Elle devra être un instrument au service de la réconciliation du pays.

Après quatre mois d’absence, la Radio Télédiffusion ivoirienne (RTI) a recommencé à émettre mardi avec pour mission de promouvoir la réconciliation dans le pays. Pour ce grand retour, elle a arboré un emballage tout neuf avec de nouveaux décors et génériques, ainsi qu’un logo repensé.

La RTI « doit accompagner le gouvernement dans la réconciliation et la reconstruction » de la Côte d’Ivoire, a prôné lundi soir le ministre de la Communication, Souleymane Coty Diakité, lors du journal de la Télévision Côte d’Ivoire (TCI). L’émission « Matin Bonheur » avait d’ailleurs choisi « la réconciliation » pour sa rubrique « l’expression du jour » ce mardi.

Considérée comme un instrument de propagande à la solde des pro-Gbagbo, la RTI diffusait, pendant la crise électorale, des messages hostiles au camp Ouattara ainsi qu’à ses alliés, la France et l’ONU, forçant pour certains la comparaison avec la « Radio Mille collines », qui relayait au Rwanda l’appel au génocide des Tutsis en 1994.

"Un symbole"

La RTI, dont les bâtiments ont été détruits pendant la bataille d’Abidjan en avril, bénéficiera d’un plan de réhabilitation de cinq milliards de francs CFA (environ 7,6 millions d’euros). La RTI « est un symbole et fait partie de notre patrimoine », a justifié le ministre de la Communication.

La RTI était remplacée depuis le mois d’avril par la TCI, créée en janvier par le camp Ouattara. Cette dernière chaîne a désormais cessé d’émettre, mais pourrait bien renaître selon les dires des autorités, puisque la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (Haca), a été chargée de préparer la libéralisation de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire.

La remise sur pied de la RTI constitue « une étape de plus vers la normalisation », a souligné la Haca, appelant la chaîne à promouvoir la « cohésion sociale ».

(Avec AFP)

 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte