Politique

Affaire DSK : Nafissatou convoquée, l’abandon des charges semble imminent

Mis à jour le 22 août 2011 à 11:45

Nafissatou Diallo est convoquée ce lundi par le procureur de l’affaire DSK, alors que les charges qui pèsent sur l’ancien directeur du FMI pourraient être abandonnées mardi par le procureur.

Une étape décisive dans l’affaire DSK se joue ces jours-ci. Nafissatou Diallo, la femme de ménage guinéenne qui accuse l’ancien patron du FMI de viol, est convoquée ce lundi par le procureur chargé de l’affaire.

La plaignante est attendue avec son avocat Kenneth Thompson à 15h00 (19 h 00 GMT), avant l’audience prévue mardi, lors de laquelle le procureur Cyrus Vance pourrait annoncer un abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn.

Kenneth Thompson espère que le procureur sera « du côté » de sa cliente, tout en déclarant qu’il n’avait pas d’idée quant à la teneur de la réunion de ce lundi.

Seule précision sur les raisons de cette convocation, le procureur-adjoint John McConnell a précisé aux avocats de Nafissatou Diallo qu’il souhaitait : « expliquer ce qui (…) va se passer au tribunal le jour suivant ».

Abandon des charges

La presse américaine spécule depuis plusieurs jours sur l’audience de mardi, et au premier rang, le New York Post, qui affirmait dimanche que l’abandon des charges serait retenu mardi, en raisons des doutes sur la crédibilité de la plaignante. Cyrus Vance n’a pas caché depuis le mois de juin ses doutes sur la crédibilité de Mme Diallo, affirmant qu’elle avait menti à plusieurs reprises sous serment.

Le journal avance que Cyrus Vance déposera une motion de recommandation de rejet, avec le détail des trois mois d’enquête, en faisant valoir que les charges retenues contre Dominique Strauss Kahn ne peuvent être prouvées « au-delà du doute raisonnable ». Ce genre de motions est généralement acceptée par les juges. Si tel était le cas mardi, l’ex-directeur du FMI, qui a plaidé non coupable le 6 juin mais reste pour le moment inculpé de sept chefs d’accusation, pourrait regagner la France immédiatement.

DSK "optimiste"

William Taylor, l’un des avocats de l’accusé, a déclaré qu’ils étaient tous deux, avec son client « optimistes et confiants ». Dominique Strauss Kahn « espère pouvoir enfin s’extirper de ce cauchemar qui dure depuis le 14 mai », a-t-il déclaré dans les lignes du journal français Le Parisien lundi. Nafissatou Diallo, elle, « veut simplement que justice soit faite », selon les propos de Kenneth Thompson, ajoutant que sa cliente était « très déprimée par la tournure des événéments ».

Si l’abandon des charges était retenu, resterait à Nafissatou Diallo la possibilité d’obtenir des dommages et intérêts de la part de DSK, suite à la procédure civile engagée le 8 août, en marge du procès pénal.
(Avec AFP)