Politique

RDC : un chauffeur de l’ONU arrêté avec une tonne de minerais

| Par Jeune Afrique
un chauffeur de l’ONU arrêté avec une tonne de minerais.

un chauffeur de l'ONU arrêté avec une tonne de minerais. © AFP

Un chauffeur congolais de la mission de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC) a été arrêté alors qu’il se rendait au Rwanda : sa voiture des Nations Unies était remplie de plus d’une tonne de minerais.

Les services commis à la frontière RDCRwanda, au niveau de la grande barrière, dans la ville de Goma, ont appréhendé une jeep de la Monusco, la mission de l’ONU en République démocratique du Congo, immatriculée 1727, précise un communiqué de Naasson Kubua Ndoole, ministre provincial des Mines du Nord-Kivu, région dont Goma est la capitale.

Le véhicule était conduit par Julien Mukala, qui transportait frauduleusement 1.200 kg de cassitérite et voulait traverser la frontière. Ces informations ont été confirmées par la Monusco. Une enquête a été ouverte par le parquet de Goma pour établir les faits et déterminer les responsabilités.

L’attention des services de sécurité a été attirée lors qu’ils se sont aperçus que la Jeep semblait lourdement chargée au point qu’elle roulait à peine. Une fois arrêté, le chauffeur a tenté de corrompre les officiers de polices par l’octroi de la moitié du lot de minerais.

Problème endémique

Le 3 août, un porte-parole de l’armée congolaise avait annoncé l’arrestation du colonel Balumisa Chuma, commandant du secteur de Walikale : il acheminait avec douze militaires dix tonnes de cassitérite extraite au Sud-Kivu voisin.

Des groupes rebelles et des milices locales, mais aussi des militaires sont régulièrement accusés d’exploiter les minerais dont regorgent les Nord et Sud Kivu et le Maniema, à l’est.

Ces provinces très riches en gisements d’or, sont aussi les principales sources minières d’où  proviennent la cassitérite et le coltan, tous deux largement utilisés en électronique.

Un rapport du sénat indiquait en 2009 que 80% des exportations de minerais échapperaient au contrôle de l’État dans ces trois provinces.

Avec AFP

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte