Politique

Libye : Mouammar Kadhafi est toujours à Tripoli, selon Seif el-Islam

Seif al-Islam dans la nuit du 22 au 23 août 2011 devant des journalistes à Tripoli. © AFP

Mouammar Kadhafi serait actuellement à Tripoli, selon les dires de son fils Seif el-Islam qui prétend que l'entrée des rebelles. Les Etats-Unis disent n’avoir aucune preuve de la fuite de l’ex-numéro un libyen.

Mis à jour à 16h46.

Mouammar Kadhafi n’aurait pas quitté la capitale libyenne. C’est ce qu’à affirmé son fils Seif el-Islam à des journalistes ce mardi. « Kadhafi et toute la famille sont à Tripoli », a-t-il déclaré après être passé avant l’aube à l’hôtel Rixos, à Tripoli, où sont rassemblés une trentaine de journalistes de la presse étrangère. Seif el-Islam n’a bien-sûr donné aucune indication quant à la localisation de l’ex-« Guide ».

C’est la première fois qu’un membre de la famille Kadhafi se prononce sur la présence du dictateur libyen à Tripoli, depuis l’assaut de la rébellion samedi. Le président russe de la Fédération internationale des échecs (Fide), Kirsan Ilioumjinov, est venu à l’appui des déclarations de Seif el-Islam. « Je suis vivant et en bonne santé. Je me trouve à Tripoli et je n’ai pas l’intention de quitter la Libye », lui aurait déclaré Kadhafi par téléphone, selon des proposrapportés par l’agence Interfax.

La "ruse" de Kadhafi

Seif el-Islam a également évoqué un piège tendu par les forces loyalistes aux rebelles. « L’entrée des rebelles à Tripoli était une ruse », a-t-il affirmé. Une menace pour ceux qui redoutent les tirs de snipers et les embuscades des forces pro-Kadhafi, qui peuvent s’abriter dans de multiples cachettes, dont un vaste réseau de canalisations.

De son côté, l’Alliance atlantique a affirmé ne pas savoir où se trouvait le « Guide » lors d’une conférence de presse à Naples mardi. « Je ne suis pas sûr que cela soit vraiment important même si la personne du colonel Kadhafi représente un symbole important. Tout le monde est d’accord pour reconnaître que (Kadhafi) ne fera pas partie de la solution en Libye », a déclaré le porte-parole de l’opération de l’Otan « Protecteur unifié », le colonel canadien Roland Lavoie, tout en précisant – à qui veut bien le croire – que « Kadhafi ne constitue pas une cible » pour les frappes de l’Organisation atlantique.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte