Politique

Libye : en fuite, Kadhafi assure avoir effectué un retrait « tactique »

Un véhicule renversé au milieu d'une rue déserte dans la nuit du 23 au 24 août 2011 à Tripoli © AFP

Les rebelles se sont emparés mardi du complexe fortifié de Mouammar Kadhafi à Tripoli, Bab al-Aziziya. L'ex-"Guide", qui s'est réfugié dans un endroit secret, assure dans un message télévisé que son départ est simplement "tactique".

Où est Mouammar Kadhafi ? La question taraude les rebelles car c’est en grande partie de la réponse que dépend la suite des hostilités en Libye et l’installation d’un nouveau régime à Tripoli. Le colonel ne donne pas d’indications sur sa position et minimise sa fuite de son complexe fortifié de la capitale après de très violents combats mardi.

« Bab el-Aziziya n’était plus qu’un tas de décombres après avoir été la cible de 64 missiles de l’Otan (depuis le début du conflit) et nous nous en sommes retirés pour des raisons tactiques », a déclaré l’ex-« Guide » dans un discours diffusé hier soir par la chaîne de télévision al-Orouba avant d’être repris par le site internet d’Al-Libiya, une chaîne TV de Seif el-Islam Kadhafi, qui a cessé d’émettre.

"Brasier"

Les rebelles et l’Otan ont quant à eux déclaré vouloir poursuivre les opérations militaires jusqu’à ce que les forces loyalistes déposent les armes, ce qui n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour des derniers fidèles de Mouammar Kadhafi. Le porte-parole du régime, Moussa Ibrahim, a lancé un appel aux volontaires en assurant que plus de 6 500 personnes étaient arrivées à Tripoli ces dernières heures pour soutenir Kadhafi.

« Les volontaires peuvent venir en Libye et nous allons leur fournir armes, munitions et entraînement », a indiqué Moussa Ibrahim à la chaîne Arrai, basée en Syrie. « Si les bombardement se poursuivent, nous allons transformer la Libye en un brasier et nous saurons protéger les civils des gangs et de l’alliance des Croisés », a menacé le porte-parole, tout en précisant que « les forces armées libyennes ont arrêté plusieurs commandants militaires des révolutionnaires de l’Otan (les rebelles) ».

(Avec AFP)

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte