Culture

RDC : décès de l’humoriste Dieudonné Kabongo, « bruxellois d’adoption »

Dieudonné Kabongo a joué son dernier acte. L’artiste congolais, âgé de 61 ans, est décédé sur scène en Belgique, dans la soirée du 11 octobre, lors d’une représentation du cabaret « Les nouvelles de l’espace ».

Mis à jour le 12 octobre 2011 à 18:33

Dieudonné Kabongo est décédé sur scène en Belgique le 11 octobre. © D.R.

Malgré l’intervention des secouristes présents dans la salle, le comédien Dieudonné Kabongo n’a pas pu être réanimé. « Dieudonné était un des quatre chroniqueurs. Il s’est affalé. Rien n’a pu être fait. Nous sommes effondrés et pensons avec tendresse à sa famille », a confié son partenaire et comédien belge Jean-Louis Leclerq sur sa page Facebook.

"Bruxellois d’adoption"

Né au Katanga (RDC) en 1950, Dieudonné Kabongo était « bruxellois d’adoption » depuis 1970. Ancien professeur de mathématiques, il s’était fait connaître en remportant en 1984, le prestigieux prix du Festival du rire de Rochefort avec sa pièce « Méfiez-vous des Tsé-Tsé », un face-à-face burlesque entre colonisateur et colonisé. Comédien, conteur, musicien et humoriste, il avait joué dans une quarantaine de courts et longs métrages (« Le damier » en 1996, « Pièces d’identité » en 1998, « Le couperet en 2005 »…) « J’ai aussi joué dans de mauvaises pièces », s’amusait-il lorsque nous l’avions rencontré à Paris en août 2010. Sympathique et chaleureux, il nous avait confié entre deux éclats de rire son sentiment sur l’anniversaire des indépendances africaines. « Quand commence-t-on à exister ? » se demandait-il alors. Que la terre lui soit légère.

Vidéo réalisée en août 2010, dans le cadre de la série d’été de jeuneafrique.com : Humour en série : indépendances cha-cha ou bla-bla.
 


Humour en série #3 : Dieudonné Kabongo par Jeuneafriquetv