Politique

Libye : Kadhafi enterré dans le désert libyen, explosion meurtrière à Syrte

| Par Jeune Afrique
Le corps de Mouammar Kaddafi exposé à Misrata, le 22 octobre.

Le corps de Mouammar Kaddafi exposé à Misrata, le 22 octobre. © AFP

L’ex-« Guide » libyen Mouammar Kadhafi été inhumé dans la nuit de lundi à mardi, selon la chaîne de télévision Al-Jazira. Le lieu est tenu secret, pour éviter que sa sépulture ne devienne un lieu de pèlerinage. La ville de Syrte a quant à elle été marquée par une tragique explosion. Plus de 100 personnes sont mortes.  

Du bain de foule à la solitude. Après quatre jours d’exposition aux yeux de milliers de Libyens qui ont défilé devant son corps dans une salle réfrigérée à Misrata , la dépouille de Mouammar Kadhafi a été transférée par le Conseil national de transition (CNT) dans un lieu tenu secret ce mardi à l’aube, selon la chaîne de télévision Al-Jazira. Il y a été enterré après une cérémonie religieuse au côté de son fils Mootassem et de l’ex-ministre de la Défense Abou Bakr Younès Jaber, a indiqué un membre du Conseil militaire de Misrata. Selon cette même source, le père et deux des fils de l’ex-ministre étaient présents.

Autopsie

Dans son testament, Mouammar Kadhafi, tué dans des circonstances encore floues, avait fait part de sa volonté d’être enterré à Syrte, sa ville natale, après avoir été capturé par les combattants du CNT. Selon les dires des dirigeants du CNT, « aucun accord n’avait été trouvé pour que sa tribu ne l’enterre ».

Décédé jeudi 20 octobre à Syrte, la dépouille de  l’ancien « Guide » avait d’abord été acheminée à Misrata, ville martyre de la révolution libyenne. Une autopsie y a été réalisée sur son cadavre, mais les autorités de Tripoli ne souhaitent pas en communiquer le résultat pour le moment.

« J’ai vu le permis d’inhumer. Il indiquait que Kadhafi avait deux blessures par balles, une dans la tête, une dans la poitrine, et qu’il portait les cicatrices d’opérations chirurgicales anciennes, une à la nuque, deux à l’estomac et une à la jambe gauche », a tout de même indiqué un membre du CNT sous couvert d’anonymat.

Explosion à Syrte

D’autre part, l’explosion d’un réservoir à carburant a causé la mort d’une centaine de personnes lundi soir à Syrte.

Selon Leith Mohamed, un commandant du CNT, « il y a eu une importante explosion et un grand incendie. Plus de 100 personnes ont été tuées et 50 autres blessées. » Des dizaines de corps carbonisés ont été retrouvés.

L’explosion s’est produite alors que des dizaines de personnes patientaient pour se ravitailler en essence. Le réservoir était toujours en flammes au petit matin.
Après la chute de la ville et la mort de Mouammar Kadhafi, de nombreux Libyens étaient venus à Syrte ces derniers jours pour s’enquérir des leurs.

(Avec agences)
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer