Politique

Soudan : Omar el-Béchir affirme avoir armé le CNT

| Par Jeune Afrique
Le président soudanais Omar el-Béchir.

Le président soudanais Omar el-Béchir. © AFP

Lors d’un discours télévisé, le président soudanais Omar el-Béchir a affirmé avoir armé les combattants du CNT lors de leur lutte contre Mouammar Kadhafi. Selon lui, l’ex-« Guide » aurait soutenu pendant des années des rebelles dans la région du Darfour.

« Une partie de l’armement des forces qui sont entrées à Tripoli était soudanaise à 100% », a affirmé sans détour Omar el-Béchir, mercredi dans un discours. Si ses propos sont justes, les ex-rebelles du CNT auraient bénéficié d’une aide considérable lors de la guerre civile qui les a vu affronter les soldats de Mouammar Kadhafi. L’Otan d’un côté, Omar el-Béchir de l’autre… Le Conseil national de transition libyen (CNT) avait donc plus d’un atout dans sa manche.

"Un soutien humanitaire mais aussi en armes"

« Le peuple soudanais a apporté un soutien, humanitaire mais aussi en armes, qui est parvenu à tous les révolutionnaires libyens à Misrata, dans les montages de l’Ouest, à Zawiyah et dans toutes les régions de la Libye », a précisé Omar el-Béchir. Pourquoi un tel soutien au CNT ? Selon le chef d’État soudanais, Mouammar Kadhafi a armé pendant des années le Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM), un groupe de rebelles de la région du Darfour. L’ancien « Guide » y avait pour objectif d’accroître son influence, comme ailleurs dans le Sahel.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte