Politique

Maroc – Syrie : Mohammed VI rappelle son ambassadeur à Damas

Suite à l’attaque de l’ambassade du Maroc à Damas par des manifestants pro-Alassad, le Ministre marocain des Affaires étrangères, Taib Fassi Fihri, a annoncé mercredi qu’il rappelait son ambassadeur sur place.

Par
Mis à jour le 17 novembre 2011 à 10:10

Lors de la 4e édition des MEdays, un thin tank marocain, à Tanger, consacrée au Sud dans la gouvernance mondiale du XXie siècle, M. Fassi Fihri a annoncé que Mohammed VI avait pris la décision de rappeler son ambassadeur à Damas pour protester contre un système syrien qui n’arrive pas à se renouveller.

La Syrie est en ce moment l’objet de toutes les attentions de la Ligue arabe qui a donné à partir du 16 novembre trois jours à Damas pour arrêter la répression sanglante contre l’opposition. Le cas échéant, des sanctions économiques seront adoptées contre le régime Bachar al-Assad, a annoncé le Premier ministre du Qatar lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion de l’organisation pan-arabe à Rabat.

Isolement international

« Le régime de Bachar al-Assad ne semble pas écouter notamment les efforts extérieurs, dont ceux de la Ligue arabe, pour régler le problème des violences », a ajouté le ministre marocain.

Le 12 novembre au Caire, la Ligue arabe avait pour la première fois pris des mesures pour isoler la Syrie sur la scène internationale. Sans un plan de sortie de crise prévoyant la fin des violences, Damas restera désormais en marge de la Ligue arabe.

(Avec AFP)