Politique
Présidentielle et législatives 2011 en RDC

Cet article est issu du dossier

Présidentielle et législatives 2011 en RDC

Voir tout le sommaire
Politique

Présidentielle en RDC : des heurts au Katanga font plusieurs blessés

Mis à jour le 18 novembre 2011 à 07:36

Les violences se multiplient en RDC à la veille des élections générales du 28 novembre. Dernières en date à Kamina, au Katanga, où, selon des témoins, des militants de la majorité pro-Kabila ont agressé ceux de l’opposant Étienne Tshisekedi.

C’est à Kamina, à 600 km au nord-est de Lubumbashi (chef-lieu du Katanga) que des heurts ont éclaté jeudi en fin de journée, entre des partisans de l’opposition et de la majorité. Selon des témoins,des militants pro-Kabila de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec) ont attaqué des partisans de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Étienne Tshisekedi pour les punir d’avoir brûlé un portrait du chef de l’État.

Aucun bilan définitif ou précis n’était encore disponible dans la soirée de jeudi, mais plusieurs plusieurs blessés sont à déplorer, dont certains ont été hospitalisés à Kamina. Par ailleurs, les membres de la majorité s’en sont pris à des maisons appartenant à des personnes présumées originaires de la province du Kasaï Orientale, à l’ouest du Katanga, d’où est originaire Tshisekedi.

Ces graves incidents préélectoraux ne sont pas les premiers dans la région, ni en RDC. À deux reprises début novembre, des heurts similaires ont éclaté à Lubumbashi entre militants de l’UDPS d’un côté et, de l’autre, ceux de l’Unafec et du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, au pouvoir).

Des violences qui s’ajoutent à celles qui ont eu lieu dans plusieurs autres villes du pays depuis le début de la campagne électorale le 28 octobre. Et qui n’ont rien de rassurant à la veille des présidentielle et législatives prévues le 28 novembre.

(avec AFP)