Politique

Mali – Aqmi : deux géologues français kidnappés à Hombori

| Par
Les soldats maliens ne sont jamais intervenus directement contre Aqmi.

Les soldats maliens ne sont jamais intervenus directement contre Aqmi. © AFP

Deux Français ont été enlevés dans le Nord-Mali par des hommes en armes, dans la nuit du 23 au 24 novembre. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est-il l’auteur du rapt ? La méthode employée et la nationalité des victimes le laissent penser.

Deux géologues français travaillant pour une cimenterie du Nord-Mali ont été enlevés dans la nuit de mercredi à jeudi par sept hommes en armes à Hombori, une ville située entre Mopti et Gao. Les djihadistes présumés, qui appartiendraient à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ont débarqué à l’hôtel des deux Français vers une heure du matin (heure locale et GMT), avant de repartir avec leurs otages en direction du Nord.

Confirmé par des sources sécuritaires, policières et municipales, ce rapt porte à six le nombre de Français détenus dans le Sahel. On se souvient que le 16 septembre dernier, Aqmi avait enlevé sept personnes à Arlit, dans le Nord-Niger, cinq Français dont une femme, libérée depuis, et un Togolais et un Malgache, également relâchés.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte