Société

Sécheresse au Sahel : la famine menace 1,7 million de Maliens

Le Mali veut acheter 46.000 tonnes de blé pour lutter contre la crise alimentaire. © AFP

En raison d’une forte sécheresse, 1,7 million de personnes sont exposées à un risque de crise alimentaire au Mali. Les autorités de Bamako cherchent à acquérir rapidement 46 000 tonnes de céréales pour nourrir gratuitement les populations concernées.

Une forte sécheresse, une faible crue du fleuve Niger et des prix du riz élevés sur le marché international… Les autorités maliennes n’ont pas hésité à tirer la sonnette d’alarme alors que 1,7 millions de personnes sont menacées de crise alimentaire dans le pays. En réponse à ces difficultés prévisibles, le gouvernement malien souhaite acquérir 46 000 tonnes de céréales, afin de pouvoir nourrir gratuitement les populations exposées à la sécheresse.

Pour Yahya Nouhoum Tamboura, commissaire à la sécurité alimentaire, une enveloppe de 82 millions d’euros (54 milliards de FCFA) est nécessaire pour acquérir les stocks de céréales afin de subvenir aux besoins des populations habitant les zones à risques, qui concernent 104 communes du pays.

Soudure plus longue que prévue

Les autorités maliennes craignent particulièrement la période de soudure (entre deux récoltes, NDLR) qui s’annonce plus longue que prévue. Selon l’ONG Wetlands International, des images satellitaires ont montré une diminution de 40% des zones irriguées par rapport à 2010.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte