Archives

Sénégal : très cher plan Takkal

| Par
À Dakar, avec la multiplication des délestages, les ventes de groupes électrogènes ont explosé.

À Dakar, avec la multiplication des délestages, les ventes de groupes électrogènes ont explosé. © Y. pour J.A.

Mis en place par le gouvernement sénégalais pour résorber les délestages électriques, le plan Takkal pourrait coûter davantage que le milliard d’euros initialement prévu. Dans une lettre d’intention adressée au FMI le 2 décembre dernier, Abdoulaye Diop, le ministre des Finances, a été contraint de demander une rallonge de prêt de 14 milliards de F CFA (21,4 millions d’euros) afin d’en boucler le financement. Explication : l’État avait sous-estimé le coût d’acquisition de deux centrales électriques de 70 mégawatts montées sur barge. Le FMI a répondu positivement. Au palais, on affirme qu’il ne reste plus qu’à boucler l’appel d’offres pour le financement et la réalisation d’une seconde centrale au charbon. Des Coréens pourraient signer prochainement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer