Politique

Présidentielle sénégalaise : Idrissa Seck et Ousmane Tanor Dieng rejoignent Macky Sall

Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse et Idrissa Seck ont apporté leur soutien à Macky Sall. © AFP

Idrissa Seck a annoncé vendredi soir sa décision d’apporter un soutien "sans condition, ni discussion préalable et encore moins de marchandage" au candidat Macky Sall, pour le second tour de la présidentielle, qui l’opposera au président sortant Abdoulaye Wade. Ousmane Tanor Dieng, leader du Parti socialiste a lui aussi rejoint le candidat de la coalition Macky2012.

Macky Sall continue d’engranger les soutiens. Après Moustapha Niasse et Youssou Ndour, c’est Idrissa Seck et Ousmane Tanor Dieng, respectivement quatrième et cinquième du premier tour de la présidentielle qui ont rejoint les rangs de l’opposition à Abdoulaye Wade en vue du second tour qui devrait se tenir le 18 mars.

Idrissa Seck, leader de Rewmi et maire de Thiès, a expliqué que son parti considèrait que « les intérêts du peuple (étaient) au-dessus des intérêts personnels », et a appelé « l’ensemble » des militants et responsables de Rewmi à « voter pour la coalition Macky 2012 ». De son côté, Macky Sall a souligné que « Idrissa Seck (était) un homme qui est resté fidèle à ses engagements et principes politiques » et qui ne fait que « donner suite à sa promesse de soutenir le candidat de l’opposition le mieux placé pour le second tour ».

« Nous ne pouvons pas soutenir Wade »

Ousmane Tanor Dieng a lui aussi confirmé son soutien à Macky Sall qu’il a reçu vendredi soir à son domicile à Dakar-Plateau. « Nous ne sommes pas des soutiens, nous sommes partenaires et nous allons travailler ensemble, battre campagne ensemble, gagner ensemble et gérer ensemble, ce qui est l’esprit du M23 », a déclaré le quatrième du premier tour avec 11,30% des suffrages.

« Si nous sommes conséquents avec les engagements souscrits au niveau des Assises nationales et du M23 qui dit : « Wade Dégage » et « Ne touche pas à ma constitution », nous ne pouvons pas soutenir Wade qui n’a pas droit à un troisième mandat », a conclu Ousmane Tanor Dieng.

> Tous les résultats du premier tour, par région et par département

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte