Politique

Libye : l’Algérie offre son aide pour créer une armée et une police

Mis à jour le 9 mars 2012 à 09:26

En marge d’une cérémonie de célébration de la journée de la femme, Mourad Medelci, le ministre algérien des Affaires étrangères, a déclaré que son pays souhaitait aider la Libye à « constituer une armée et une police ».

Alors que la Libye est confrontée à d’importantes difficultés en matière de sécurité et peine toujours à stabiliser le pays six mois après la mort de Mouammar Kadhafi, l‘Algérie a proposé son aide pour consolider la sécurité du pays. Une déclaration qui surprend au regard des relations pour le moins houleuses entre les deux pays voisins.

L’annonce a été faite jeudi 8 mars par le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, en marge d’une cérémonie présidée par le chef de l’État algérien Abdelaziz Bouteflika à l’occasion de la journée mondiale de la femme.

"Sécurité aux frontières"

« Les discussions (avec les responsables libyens) ont porté sur la manière de les aider à constituer une armée et une police », a déclaré le ministre, trois jours après sa visite à Tripoli où il avait rencontré son homologue libyen Achour Ben Khayal. Selon Mourad Medelci, les discussions entre les deux hommes auraient également porté sur « la sécurité aux frontières ».

« La Libye a les moyens de sortir de cette phase de transition, et nous allons les aider dans la mesure de nos moyens », a encore affirmé le ministre algérien, dont les propos sont rapportés par l’agence APS. « Il y aura une série de visites en Libye non seulement au niveau gouvernemental mais également des institutions », a-t-il expliqué.

Le ministre n’a pas, cette fois-ci, évoqué la question de l’extradition des membres de la famille Kadhafi, dont beaucoup sont réfugiés en Algérie. S’il avait assuré à son homologue lors de sa visite que Aïcha, Safia, Hannibal et Mohamed Kadhafi ne pourraient plus toucher à « un cheveu du peuple libyen », Mourad Medelci n’avait fait état d’aucune volonté de livrer la famille aux autorités libyennes.

(Avec AFP)