Politique

Mali : une coalition de dix partis politiques condamne le coup d’État

Des militaires maliens dans les rues de Bamako. © AFP

Une coalition de dix partis politiques maliens a condamné samedi 24 mars le coup d'État militaire survenu jeudi à Bamako. Elle demande "que le rétablissement de la paix dans le nord du pays et l’organisation d’élections libres et transparentes soient les deux priorités de l’heure". Le texte du communiqué.

Considérant que le Mali vit un des moments les plus dramatiques et les plus périlleux de son histoire démocratique. Considérant en effet, qu’un coup d’Etat militaire vient de s‘opérer, empêchant du coup l‘aboutissement normal du processus démocratique par lequel le peuple du Mali devrait choisir librement ses nouveaux responsables à la tête de l’Etat. Les partis politiques ci-dessous signataires :

– condamnent fermement ce coup de force qui constitue un recul grave pour notre démocratie et exigent le retour à une vie constitutionnelle normale;

– demandent que le rétablissement de la paix dans le nord du pays et l’organisation d’élections libres et transparentes soient les deux priorités de l’heure ;

– appellent l’ensemble de la classe politique et toutes les forces vives de la Nation de s‘unir pour la réalisation de ces objectifs ;

– exigent l’arrêt immédiat des pillages et des exactions, et demandent la libération immédiate de toutes les personnalités civiles et militaires.

Fait à Bamako, le 23 mars 2012.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte