Politique

Tunisie : les États-Unis montrent l’exemple avec une aide de 100 millions de dollars

Mis à jour le 30 mars 2012 à 10:01

Le gouvernement américain a décidé de verser 100 millions de dollars à la Tunisie pour lui permettre de rembourser les emprunts contractés auprès de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement par l’ancien régime de Ben Ali, a annoncé jeudi 29 mars la secrétaire d’État Hillary Clinton.

« Au moment où la Tunisie progresse vers une nouvelle étape de sa transition historique vers la démocratie », les États-Unis réaffirment leur volonté d’aider la Tunisie « à accélérer sa croissance économique au bénéfice de tous, à s’assurer que la démocratie profite au peuple tunisien ».

Le gouvernement américain va ainsi verser 100 millions de dollars à la Tunisie pour permettre au pays de rembourser les emprunts contractés auprès de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD) contractés par le régime du président Ben Ali, a annoncé jeudi 29 mars la secrétaire d’État Hillary Clinton.

Programmes prioritaires

Cela permettra « au gouvernement tunisien d’utiliser à la place cet argent pour ses programmes prioritaires, pour accroître la croissance du pays et la création d’emplois », a-t-elle expliqué dans un communiqué. Cette aide des États-Unis doit cependant encore être approuvée par le Congrès.

En outre, les deux pays négocient actuellement un accord en vertu duquel les États-Unis offriraient à la Tunisie des garanties de prêts lui permettant de lever « plusieurs centaines de millions de dollars » sur les marchés internationaux de capitaux, a ajouté Hillary Clinton.

La secrétaire d’État a également appelé les partenaires des États-Unis à se joindre à eux « pour soutenir la Tunisie ».

(Avec AFP)