Dossier

Cet article est issu du dossier «Tour de France : à quand un vainqueur africain ?»

Voir tout le sommaire
Sport

Tropicale Amissa Bongo : Voeckler s’impose, le maillot jaune reste africain

| Par
Le Français Thomas Voeckler remporte la 3e étape de la Tropicale.

Le Français Thomas Voeckler remporte la 3e étape de la Tropicale. © www.tropicaleamissabongo.com

Le Français Thomas Voeckler, star de la Tropicale Amissa Bongo, a remporté sa première victoire d’étape lors de la troisième journée. L’Érythréen Meron Russom reste en tête du classement général et d’autres coureurs du continent restent en bonne place.

On croyait l’équipe française Europcar venue au Gabon la main sur le cœur, avec pour principale ambition de promouvoir le cyclisme africain. On croyait son leader emblématique, Thomas Voeckler, sur les routes de la Tropicale Amissa Bongo pour préparer, sans trop se mettre de pression les prochaines échéances de la saison. Deux présupposés invalidés entre Franceville et Akiéni, lors de la troisième étape du tour cycliste gabonais.

Car au cours de ces 89 kilomètres, l’équipe française souvent à l’avant du peloton et parfois relayée par MTN, l’équipe du maillot jaune, l’Érythréen Meron Russom, n’auront laissé que très peu d’oxygène aux autres coureurs : aucune échappée n’a réussi à s’imposer durablement.

L’Azéri de l’équipe Astana, Oleksandr Surutkovich, et l’Algérien du Groupe sportif pétrolier Abdelbasat Hanachi s’en sont rendu compte, lorsque, à la mi-course, leur avance (jusqu’à 1 minutes et 15 secondes) a soudainement fondue comme neige au soleil du Gabon. Même scénario pour l’Érythréen Debesay Frekalsi, qui, à quelques kilomètres de l’arrivée, comptait encore assez d’avance pour rêver au maillot jaune.

Sprint gagnant pour Voeckler

C’est donc une arrivée au sprint que le rouleau compresseur Europcar semblait imposer, jusqu’à ce que son leader Thomas Voeckler décide de partir seul en tête, à quelques centaine de mètres de l’arrivée et s’empare de sa première victoire d’étape sur la Tropicale.

Les principaux espoirs du continent, qui ont eu la sagesse de ne pas trop se faire remarquer ce jeudi, sortent confortés dans la hiérarchie. L’Érythréen Meron Russom conserve le maillot jaune de leader et le Marocain Adil Jelloul, est quatrième, à 11 secondes.

___

Pierre Boisselet, envoyé spécial

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte