Dossier

Cet article est issu du dossier «Tour de France : à quand un vainqueur africain ?»

Voir tout le sommaire
Sport

Cyclisme : Charteau remporte sa troisième Tropicale à Libreville

Le Français a devancé l'Érythréen Meron Russom et le Marocain Adil Jelloul. © Xavier bourgois/AFP/GettyImages

Le Français de l’équipe Europcar Anthony Charteau a remporté la Tropicale Amissa Bongo pour la troisième fois consécutive devant un public clairsemé, dimanche 29 avril à Libreville. Deux coureurs du continent complètent le podium : l’Érythréen Meron Russom et le Marocain Adil Jelloul.

Et de trois pour Anthony Charteau. Le coureur français de l’équipe Europcar, déjà en tête au classement général de la Tropicale Amissa Bongo avant la dernière étape, a remporté sa troisième victoire consécutive de l’épreuve, en conservant son avance à Libreville dimanche.

La reconfiguration surprise du dernier tracé, qui reliait Owendo à la capitale gabonaise, ne l’a pas desservi. Alors que ce devait être l’étape la plus longue de la semaine, elle a été raccourcie de plus de moitié, devenant la plus courte. En cause : un problème logistique, qui a retenu les véhicules de la compétition à Franceville jusque samedi soir. Ils sont donc arrivés, par le train, en fin de matinée dimanche dans la capitale : trop tard pour maintenir le tracé prévu.

Cela n’a semble-t-il rien enlevé au plaisir du président Ali Bongo Ondimba, qui a suivi, comme à son habitude sur la Tropicale, une partie de l’étape dans la voiture de l’ancien champion français et parrain de l’épreuve Bernard Hinault, quintuple vainqueur du Tour de France.

Le président gabonais a ensuite pris place dans une tribune clairsemée (tout comme les rues de Libreville, en cette journée particulièrement chaude) d’où il a vu l’Allemand Fabian Schnaidt franchir la ligne d’arrivée en tête, devant le Français Yohan Gène, suivi du Marocain Adil Jelloul.

Quatre africain figurent cette année dans le top 10 de l’épreuve au classement général : l’Érythréen Meron Russom est deuxième et le Marocain Adil Jelloul monte sur la troisième marche du podium. Un autre Érythréen, Trekalsi Debesay est sixième et l’Algérien Azzedine Lagab finit à la neuvième place.

________

Pierre Boisselet, envoyé spécial à Libreville

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte