Justice

Cameroun – Opération Épervier : Jean-Marie Atangana Mebara partiellement innocenté

L'ex-secrétaire général de la présidence camerounaise est incarcéré à la prison de Yaoundé. © D.R.

L'ex-secrétaire général de la présidence camerounaise, Jean-Marie Atangana Mebara, a été reconnu non coupable de trois des cinq chefs d’accusation retenus contre lui, jeudi 3 mai, par le tribunal de grande instance de Mfoundi (Yaoundé). L'instruction liée à l'affaire dite de l'"Albatros" est, quant à elle, toujours en cours.

Depuis le lancement l’opération Épervier en 2001, c’est la première fois qu’un ancien ministre écroué est acquitté. L’ex-secrétaire général de la présidence camerounaise et ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Marie Atangana Mebara, a été reconnu non coupable de trois des cinq chefs d’accusation retenus contre lui, jeudi 3 mai, par le tribunal de grande instance de Mfoundi (Yaoundé).

Incarcéré depuis 2008 à Kondengui, la prison centrale de Yaoundé, il était suspecté de tentative de détournement en coaction de 31 millions de dollars (27 millions d’euros), de complicité de détournement de la somme d’environ 121,6 millions de F CFA ( 185 000 euros) pour faits non établis, et de complicité de détournement d’une somme de 1,5 milliard de F CFA (2,3 millions d’euros) pour le paiement partiel des arriérés de location d’avions exploités par la défunte compagnie aérienne Cameroon Airlines (Camair).

Jean-Marie Atangana Mebara est toujours sous le coup de deux autres chefs d’accusation, liés à l’affaire dite de « l’Albatros » (projet avorté de l’achat d’un aéronef destiné au président Paul Biya en 2001), dont l’instruction est en cours. Conséquence directe : l’ancien ministre pourrait rester derrière les barreaux, alors même que la durée légale maximale de 18 mois de détention préventive est dépassée, a rappelé son avocat Me Claude Assira.

Dix ans de prison pour Jérôme Mendouga

Également poursuivis dans le cadre de ce scandale, les deux chefs d’entreprises Otélé Essomba et Joseph Kevin Walls ont été acquittés. L’ex-ambassadeur du Cameroun aux États-Unis, Jérôme Mendouga, a, de son côté, été reconnu coupable du détournement de la somme de 121,6 millions de F CFA et condamné à dix ans de prison.

L’opération Épervier a déjà fait de nombreuses victimes de renom, dont Marafa Hamidou Yaya, prédécesseur de Jean-Marie Atangana Mebara au poste de secrétaire général, et Inoni Ephraïm, ancien Premier ministre, écroués le 16 avril 2012 pour détournements de biens publics.

(Avec AFP)
 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte