Politique

Sénégal : Macky Sall rend public son patrimoine, estimé à plus de 1,3 milliard de F CFA

Macky Sall a rendu public plus de 1,3 milliard de biens personnels.

Macky Sall a rendu public plus de 1,3 milliard de biens personnels. © ©JA

Villas et terrains au Sénégal, appartement à Houston, parts dans des sociétés immobilières… Le président sénégalais Macky Sall a rendu public, mardi, sa déclaration de patrimoine. Une obligation faite au président du pays depuis 2001, afin d’améliorer la transparence dans la gestion des deniers publics.

Le président Macky Sall a déclaré son patrimoine au Conseil constitutionnel sénégalais, a-t-on appris mardi. Les biens du chef de l’État, élu le 25 mars face à Abdoulaye Wade, comprennent ainsi une villa de 699 mètres carrés d’une valeur de 350 millions de F CFA (533 000 euros) et un terrain de plus de 2 000 mètres carrés (200 millions de F CFA soit 304 000 euros) dans un quartier chic de Dakar.

Macky Sall est également propriétaire d’un appartement de 300 mètres carrés à Houston aux États-Unis, évalué à 220 000 dollars (169 000 euros) et qui fait l’objet d’un remboursement bancaire en cours jusqu’en 2017. D’autres villas et terrains au Sénégal ainsi que des parts dans deux sociétés immobilières et de consultants figurent sur la liste publiée au Journal Officiel. Celles-ci s’ajoutent à un parc automobile de 35 véhicules « servant essentiellement aux activités politiques » de son parti.

Audits

La valeur globale des biens répertoriés, dont certains sont détenus en commun avec son épouse Marième Faye Sall, dépasse les 1,3 milliard de Francs CFA, soit près de 2 millions d’euros, dans laquelle les 35 véhicules mentionnés, dont la valeur n’est pas précisée, ne sont pas pris en compte.

Depuis 2001, la déclaration de patrimoine est une obligation légale inscrite dans la Constitution et le Premier ministre de Macky Sall, Abdoul Mbaye, a annoncé qu’il rendrait également publics ses biens sous peu. Cet exercice est censé apporter plus de transparence dans la gestion publique alors que de nombreux Sénégalais appellent Macky Sall à organiser des audits sur la gestion de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade. Celui-ci avait pourtant souscrit à la même obligation en novembre 2001, déclarant une douzaine de villas et résidences dans l’ensemble du Sénégal, sans en préciser la valeur.
 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte