Politique

Crise malienne : François Hollande invite les pays africains à saisir le Conseil de sécurité de l’ONU

Par
Mis à jour le 29 mai 2012 à 18:20

Souhaitant que « le Mali retrouve à la fois son ordre constitutionnel, son intégrité territoriale et la paix », le président français François Hollande a invité mardi 29 mai les pays africains à saisir le Conseil de sécurité de l’ONU.

La France souhaite que les institutions africaines saisissent « le plus tôt possible (…) le Conseil de sécurité et que le Conseil de sécurité puisse désigner un cadre qui permette au Mali et plus largement à la zone Sahel de renouer avec la stabilité », a déclaré François Hollande mardi 29 mai.

S’exprimant à l’issue d’un entretien avec son homologue béninois Thomas Boni Yayi, président en exercice de l’Union africaine (UA), le président français, qui a précisé s’être entretenu dans la matinée au téléphone avec le président ivoirien Alassane Ouattara, a souhaité que « le Mali retrouve à la fois son ordre constitutionnel, son intégrité territoriale et la paix ».

François Hollande a précisé qu’une participation de la France à une éventuelle intervention militaire ne serait envisageable que « dans le cadre d’une décision du Conseil de sécurité. (…) Nous ne voulons pas rentrer dans un principe d’ingérence mais, en même temps, nous sommes conscients de la responsabilité qui est la nôtre », a-t-il poursuivi, rappelant que six ressortissants français sont actuellement détenus aux confins du Mali et du Niger par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

(Avec AFP)