Politique

Maroc : augmentation du prix de l’essence, les tensions sociales menacent

Au Maroc, le prix de l'essence a augmenté de 20% le 2 juin.

Au Maroc, le prix de l'essence a augmenté de 20% le 2 juin. © AFP

Le prix du carburant au Maroc a connu une importante augmentation samedi 2 juin. Cette hausse alimente la grogne sociale et affaiblit la popularité du jeune gouvernement islamiste d’Abdelilah Benkirane.

20% pour l’essence, 10% pour le gazole. L’augmentation nette du prix des carburants à la pompe, samedi, à minuit, a fait l’effet d’une douche froide au Maroc. Selon le quotidien arabophone le plus vendu dans le pays, Al Massae, les Marocains attendaient une augmentation des salaires plutôt qu’une augmentation du prix des carburants de la part du gouvernement islamiste d’Abdelilah Benkirane.

Grogne

La presse parue lundi dans le Royaume chérifien évoque un choc et une surprise qui pourraient attiser les tensions sociales. Une telle baisse du pouvoir d’achat pourrait provoquer des soulèvements sociaux, relève le quotidien économique Assabah.

Six mois après sa prise de fonction, le gouvernement est confronté à une crise sociale qui, en menaçant les salariés et les classes moyennes, affecte aussi la popularité de son action, selon les observateurs cités ce lundi par les journaux marocains.

(Avec AFP)
 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte