Politique

Référendum : le taux de participation fait le grand écart

Par
Mis à jour le 4 août 2009 à 05:37

Le taux de participation au référendum controversé du président nigérien est compris entre 40% et 90%. La mobilisation a été plus forte en zone rurale.

Le taux de participation au référendum sur l’adoption d’une nouvelle Constitution devant permettre au président nigérien Mamadou Tandja de rester au pouvoir se situe entre "40% et 90%", a affirmé mercredi le président de la commission électorale Moumouni Hamidou.

Des résultats partiels portant sur 200 des 19. 000 bureaux de vote donnaient le "oui" largement gagnant, selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Forte mobilisation en zone rurale

La mobilisation a été plus forte en zone rurale alors que le taux de participation en zone urbaine est généralement inférieur à 50%, d’après la Céni qui a annoncé au cours de la nuit des résultats au compte-goutte, retransmis par les médias d’Etat.

Ainsi, dans la commune de Dilma (nord), le taux de participation est de 70,49%, avec une victoire du "oui" à 96,5%. A Baogueta, autre commune rurale dans le centre-sud, la participation a atteint 84,36% et le "oui" l’emporte avec plus de 94% des votes.

En revanche, dans la commune 1 de Zinder (deuxième ville du pays), le taux d’abstention s’élève à 55,87% et le "oui" atteint 90%. Dans la cité minière d’Arlit (nord), seuls 30,8% des inscrits s’étaient rendus aux urnes. Là, le "oui" l’emporte avec 92,31% des suffrages.

L’opposition avait appelé à boycotter la consultation.