Société

Rwanda : baptême de 20 nouveaux gorilles des montagnes

La cérémonie annuelle de baptême des nouveaux gorilles des montagnes s’est tenue dans l’ouest du Rwanda, samedi 16 juin. Les excursions pour voir ces primates très rares représentent l’activité touristiques la plus lucrative du pays.

Mis à jour le 17 juin 2012 à 11:17

AU Rwanda, au moins 19 gorilles des montagnes sont nés depuis un an. © AFP

Le Rwanda a célébré samedi les nouveaux gorilles des montagnes, nés ou arrivés sur son territoire au cours de l’année écoulée. Cette cérémonie, la huitième du genre, appelée « Kwita Izina » (« donner un nom » en kinyarwanda), s’est tenue à Kinigi, dans le district de Musanze (anciennement Ruhengeri), au pied du massif des Virunga qui s’étend jusqu’à la RDC et l’Ouganda (les deux seuls autres pays au monde où vivent cette espère de grands primates).

Les festivités, qui ont duré plus de trois heures, ont mis en scène des danseurs traditionnels et enfants déguisés en gorilles, devant une foule de plusieurs milliers de personnes. La cérémonie, qui attribué un nom à chacun des 20 nouveaux gorilles recensés sur le territoire rwandais, a été conclue par un discours du Premier ministre, Pierre-Damien Habumuremyi.

Population totale de 480 gorilles en 2010

Signe de la vitalité retrouvée de cette espèce toujours menacée, 19 gorilles sont nés depuis la cérémonie précédente, il y a un an. Chaque naissance a pu être repérée le jour même par les pisteurs qui suivent en permanence chacun des dix groupes de gorilles connus côté rwandais. Le dernier recensement dans le massif des Virunga, en 2010 avait permis d’identifier 480 gorilles vivant dans les trois pays.

Le vingtième gorille baptisé ce samedi est une femelle jusque-là inconnue des pisteurs du massif (ni de ceux du Rwanda, ni de leurs homologues congolais et ougandais) ce qui atteste de la présence de de gorilles des montagnes encore complètement sauvages.

Les autres groupes de gorilles sont dits « habitués » à la présence humaine. Chaque jour, ils accueillent des groupes de touristes limités à huit personnes.

Industrie touristique

L’activité est particulièrement rentable pour le Rwanda, dont seul les guides officiels sont habilités à proposer cette activité : elle a généré plus de 10 millions de dollars de recettes en 2011. Mais ce chiffre devrait encore augmenter cette année : le 1er juin, le tarif est passé de 500 à 750 dollar par visite et par personne. Le Rwanda a par ailleurs enregistré l’arrivée de deux nouveaux groupes de gorilles sur son sol (il y en avait huit jusque-là) ce qui lui a permis d’augmenter encore sa capacité d’accueil, et devrait assurer des naissances encore plus nombreuses d’ici à l’année prochaine.