Automobile

L’indien Mahindra va ouvrir une usine d’assemblage au Ghana

| Par
Une usine de Mahindra à Nashik, à 160 kilomètres de Mumbai, la capitale économique du pays.

Une usine de Mahindra à Nashik, à 160 kilomètres de Mumbai, la capitale économique du pays. © Reuters

En partenariat avec des sociétés locales, le constructeur automobile indien Mahindra construit une usine d’assemblage et un centre de distribution à Accra, la capitale ghanéenne.

Dopé par la vente de 3 500 pick-up et véhicules tout-terrain au Ghana sur les sept dernières années, le constructeur automobile indien Mahindra est en train de construire une usine d’assemblage et un centre de distribution sur un terrain de 3,8 hectares à Accra, un complexe baptisé « Automobile Plaza ». « L’Automobile Plaza va servir à explorer le marché automobile local en pleine expansion ainsi qu’à offrir des véhicules de qualité à des prix abordables pour satisfaire la demande croissante au Ghana et dans les pays voisins », a expliqué Thomas Svanikier, directeur exécutif de Svani Motors, cité par l’agence de presse indienne IANS. Ce distributeur automobile ghanéen, le seul du pays, s’est associé à Mahindra pour ce projet.

Selon Thomas Svanikier, Mahindra – qui contrôle 20 % des importations de véhicules du pays – est en train de donner un nouvel élan au marché avec l’introduction de modèles tels que le XUV 500, le Mahindra Genio et le Mahindra Xylo. En accord avec la volonté de Svani Motors de favoriser l’achat de véhicules par le plus grand nombre, Mahindra s’est également associé à la banque locale Fidelity Bank afin d’offrir une assistance financière via des crédits et des contrats de location-vente. Aucun objectif de production n’a été communiqué par la société indienne.

Lire aussi :

Afrique – Inde : un autre modèle ?
La Tata Nano se fait désirer sur le continent
Côte d’Ivoire : Tata Motors débarque à Abidjan
Après l’Inde, la « Go » ira aussi séduire l’Afrique
L’Inde veut doubler ses échanges avec l’Afrique de l’Ouest

Un groupe déjà présent en Afrique du Sud

Basé à Mumbai, Mahindra compte plus de 15 5000 employés dans plus de 100 pays du monde. Avec un chiffre d’affaires de 16,2 milliards de dollars, le groupe est présent dans des secteurs allant de l’agro-industrie à l’aérospatial en passant par l’énergie, les services financiers et l’équipement industriel. L’an dernier, Mahindra figurait dans le Forbes Global 2000, un classement des entreprises les plus puissantes du monde et, en 2013, le groupe a reçu le Financial Times Boldness in Business Award dans la catégorie «Marchés Émergents ».

En Afrique, le groupe avait déjà annoncé, en mai, l’ouverture d’une succursale sud-africaine de sa société Tech Mahindra Ltd (intégrateur de système et de services-conseils) afin de cibler les secteurs des télécoms et des média.

En 2013, les ventes de voitures neuves au Ghana ont été estimées à 13 000 unités, ce qui fait de ce pays l’un des plus importants marchés d’Afrique Subsaharienne.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte