BTP & Infrastructures

Frank Timis, bâtisseur de voie ferrée en Côte d’Ivoire

| Par Jeune Afrique
Pour décrocher le jackpot, Frank Timis s’est associé à China Railway, spécialiste du chemin de fer.

Pour décrocher le jackpot, Frank Timis s'est associé à China Railway, spécialiste du chemin de fer. © Kalpesh Lathigra

L’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis devrait se charger de la réalisation du chemin de fer entre la ville de Man et le port minéralier de San Pedro, en Côte d’Ivoire.

The Gusher (« le jaillissant »), comme on le surnomme, prépare un joli coup en Côte d’Ivoire. Frank Timis devrait en effet conclure, avant la fin de l’année, un contrat avec les autorités ivoiriennes pour la réalisation d’un chemin de fer entre la ville de Man (ouest du pays) et le port minéralier de San Pedro. Pour décrocher le jackpot, l’homme d’affaires australo-roumain s’est associé – comme il l’avait fait en Sierra Leone – à China Railway, spécialiste du chemin de fer. Le coût du projet est estimé à 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros).

Habile négociateur

Dans le même temps, cet habile négociateur se met sur les rangs pour la réhabilitation du chemin de fer entre Abidjan et Ouagadougou, opéré par Sitarail, la filiale de Bolloré Africa Logistics. Mais aussi pour la réalisation, à moyen terme, du prolongement de cette ligne.

Lire aussi :

Timis chez les hommes intègres
Frank Timis : « L’avenir se joue en Afrique de l’Ouest »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte