Télécoms

SOL, premier ordinateur portable solaire pensé pour l’Afrique

| Par
La version d’entrée de gamme de SOL comprend la LTE (4G) ainsi que le bluetooth 4.0. DR

La version d'entrée de gamme de SOL comprend la LTE (4G) ainsi que le bluetooth 4.0. DR ©

L’entreprise canadienne Wewi dévoile SOL, le premier ordinateur portable solaire sous Linux pensé pour l’Afrique. Doté d’une autonomie de près de 10 heures, l’appareil sera présenté au grand public mardi 20 août à Accra.

La société canadienne Wewi, spécialisée dans la sécurité des systèmes de télécommunication, devrait bientôt commercialiser le premier ordinateur portable sous Linux entièrement à l’énergie solaire. Ce nouvel ordinateur, baptisé SOL, pourrait fonctionner directement à l’énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques intégrés à la coque de l’ordinateur, ou bien grâce à sa batterie de 45 watts rechargeable en deux heures et pouvant assurer huit à dix heures d’autonomie.

Si SOL n’est pas le premier ordinateur portable fonctionnant à l’énergie solaire, il est le premier à avoir été conçu dans l’optique particulière des pays en développement en général et plus particulièrement africains. Il possède ainsi plus d’autonomie et de fonctionnalités que ses concurrents – le notebook NC215S de Samsung et les ordinateurs portables XO à moindre coûts de l’association One Laptop per Child.

Contacté par Jeune Afrique, David Snir, fondateur de Wewi, souligne que l’idée de cet ordinateur est née au cours d’un voyage d’affaires au Ghana : « Nous avons pris conscience à la fois du problème posé par les coupures récurrentes d’électricité et de l’engouement des populations pour les nouvelles technologies ». Les exigences d’autonomie et de solidité des matériaux utilisés auraient donc été au cœur du développement de ces ordinateurs. La version d’entrée de gamme de SOL fonctionne sous Linux 12,4, comprend la LTE (4G) ainsi que le bluetooth 4.0 et devrait coûter entre 350 et 400 dollars pour un disque du de 320 Go.

Lire aussi :

Ordinateur 100% marocain : Karim Mazouzi double ses capacités
RMC, la tablette « made in Morocco »
Congo : la tablette tactile « Way-C » est en vente

Commercialisation au Ghana

SOL sera commercialisé premièrement en Afrique subsaharienne : au Ghana dans un premier temps –  où Wewi a ouvert sa première filiale africaine –  puis au Kenya, au Nigeria et au Zimbabwe avant de s’ouvrir au reste du continent. L’entreprise table sur des ventes de 400 000 à 500 000 ordinateurs par an. Les SOL sont produits en Chine, mais Wewi négocierait actuellement avec des entrepreneurs dans deux pays africains afin d’y développer des unités d’assemblage.

Les commandes des ordinateurs SOL ne sont pour le moment ouvertes qu’à une clientèle institutionnelle (ONG, organisations internationales, agences publiques) et les premières livraisons sont prévues pour le mois d’octobre. Le grand public devra patienter jusqu’à la fin décembre pour passer commande. D’ici là, une première présentation publique de SOL aura lieu mardi 20 août au centre international de conférence d’Accra, la capitale ghanéenne.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte